Sélection les Incos 5e/4e

Présentation des livres sélectionnés pour le Prix des Incorruptibles 2019 / 2020, niveau 5e/4e

Le Petit prince de Harlem

Sonny a passé son enfance dans le quartier de Harlem, à New York avec sa mère. De son lieu de naissance, la Nouvelle-Orléans, il a gardé son prénom et sa passion pour la musique. Son père, décédé alors qu’il n’était qu’un jeune garçon, jouait du saxophone. Aussi quand il entendit les premières notes de cet instrument dans son immeuble new-yorkais, il crut un instant avoir retrouvé son père. Il s’agissait en fait d’un vieil homme qui venait à peine de débarquer dans l’immeuble. A ses côtés, Sonny va apprendre à jouer et à renouer avec son passé.

Les quatre gars de Claire Renaud

Dans la famille Dégâts, je demande Pierre-Marie, le grand-père spécialiste de la bonne popote, Jean-Marie, le père, un homme bourru depuis le départ de sa femme, Yves-Marie, l’aîné adepte de la musculation et Louise-Marie, le malingre. Pour compléter ce portrait de famille, il faut ajouter Raymonde, la femme de Pierre qui continue à lui parler à travers le vent et les nuages. Et Marie, celle qui est partie, laissant un grand vide dans la maison. Un vide immense qui les éloigne les uns des autres.

Le mot d’Abel de Véronique Petit

Abel a plus de treize ans et n’a toujours pas reçu son mot. A l’âge de douze ans, tous les enfants reçoivent leur mot, ils comptent parmi les rares à ne pas l’avoir reçu. A l’angoisse de ne pas recevoir de mot, s’ajoute la peur de recevoir un mot banal ou disgracieux. Car le mot que tu reçois te suit toute ta vie, même s’il doit rester secret. Il détermine en partie ce que tu feras plus tard, et peu de gens parviennent à déjouer les malchances liées à un mot terrible reçu à ses douze ans. Depuis quelque temps, un parti politique réclament la publication des mots, notamment ceux que l’ont appelle les mots noirs comme meurtre, crime ou tuerie. Abel n’ayant pas reçu son mot ne craint rien pour l’instant, mais la tension monte parmi ceux qui ont déjà reçu leur mot et souhaite qu’il reste secret.

Le chant noir des baleines de Nicolas Michel

Léon vit avec sa mère Mathilde depuis la disparition de son père, emporté par la Grande Guerre. Tous les deux survivent tant bien que mal grâce aux travaux de couture de Mathilde et aux poissons récoltés par Léon. Lors d’une tournée pour relever ses appâts, Léon découvre les restes d’un naufrage sur la plage, des vêtements, des planches et un corps qu’il croit mort. Puis en se rapprochant Léon découvre que le corps est vivant et qu’il s’agit d’un homme noir. Léon va donc chercher sa mère et tous les deux le ramènent chez eux pour le soigner. Une fois guéri, se pose alors la question de sa survie dans le village.

Uppercut d’Ahmed Kalouaz

Erwan est un amateur de boxe, qui utilise ses poings dès qu’il est face à l’adversité. Et en tant que collégien de couleur, il subit régulièrement des insultes et des moqueries. Ses coups d’éclat lui ont valu un grand nombre de renvois, renvois qui l’ont conduit aujourd’hui dans un internant en pleine campagne où il doit passer une semaine pour faire le point et changer. Une semaine au contact d’un paysan bourru, Gilbert, avec qui il doit travailler et qui passe son temps à lui faire des remarques malsaines sur la couleur de sa peau. Pour l’instant Erwan retient ses poings, mais il ne sait pas jusqu’à quand il va tenir.